Retour

9 janvier 2020

Gilles Clément

Ingénieur horticole, paysagiste, écrivain, jardinier, Gilles Clément a accepté de prendre la Présidence de l'ESAJ en juillet 2019 et de participer au renouveau de l'école. En dehors de son activité de créateur de parcs, jardins, espaces publics et privés, il poursuit des travaux théoriques et pratiques à partir de trois axes de recherche :

Le Jardin en Mouvement, concept issu d’une pratique sur son propre jardin dans la Creuse, appliqué à l’espace public en France et à l’étranger dés 1983. 
Première application à l’espace public en 1986 pour le Parc André Citroën inauguré en 1999. Nombreuses réalisations basées sur cette technique de gestion en particulier au lycée agricole Jules Rieffel de Saint Herblain (44).

Le Jardin Planétaire, projet politique d’écologie humaniste, concept porté à la connaissance du public par le biais d’un roman-essai, Thomas et le Voyageur chez Albin-Michel en 1996, puis par une exposition majeure dans la Grande Halle de la Villette en 1999/2000 ainsi que par un certain nombre d’études.

Le Tiers-Paysage, concept élaboré à l’occasion d’une analyse paysagère En Limousin, défini comme « fragment indécidé du Jardin Planétaire », concerne l’ensemble des espaces délaissés ou non exploités considérés par lui comme les principaux territoires d’accueil à la diversité biologique.